Hypnose

Dans cette section vous trouverez un peu d’histoire sur l’hypnose, de l’information sur ce qu’elle est et ses domaines d’interventions.

hypnose-nature

Définition

L’hypnose est une approche thérapeutique brève et douce, dont les résultats sont durables et reconnus dans de nombreuses études scientifiques.
Lors d’une séance en hypnose thérapeutique, le corps telle une batterie se met sur veille afin de mieux se recharger en énergie et faire les ajustements nécessaires à son bon fonctionnement. Cela permet d’une part d’optimiser l’utilisation de toutes ses fonctions et d’atteindre l’homéostasie. L’homéostasie est l’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. En d’autres termes, cela signifie que nous ne sommes plus ni sur l’accélérateur ni sur le frein, mais touchés par cette harmonie et cet équilibre, nous jouissons d’une ouverture d’esprit permettant de mieux discerner ce qui est bon pour nous-même, que ce soit à court, moyen ou long terme. Nous jouissons de l’équilibre entre les deux hémisphères de notre cerveau.
Le but de l’hypnose thérapeutique est de vous aider à éliminer les tensions en favorisant la réception et l’activation de suggestions afin de vous redonner le contrôle de votre vie.
Ceci peut vous aider à sortir de schémas mentaux dysfonctionnels ou de cercle vicieux en permettant la création, l’activation ou réactivation de nouveaux circuits neuronaux. Dans certain cas, cela peut s’illustrer par la reconnexion avec son enfant intérieur soit la reconnexion avec son potentiel, son intuition, ses habilités naturelles qui ont dû être écartées ou refoulées de par le conditionnement vécu par l’éducation ou les choix de vie. À noter que cela ne remet pas forcément en question ces derniers, mais vient plutôt mieux compléter l’Être au regard des manques accumulés et ressentis pour permettre enfin, l’épanouissement et la sérénité dans son achèvement.
L’hypnose thérapeutique vise à aider la personne à se reprendre en main, et ce, autant sur le plan physique que sur les plans affectif et émotionnel.

Pour ce faire, et pour l’efficacité de la démarche thérapeutique, une étroite collaboration et un lien de confiance doivent s’établir entre le client et son thérapeute.
Il est également requis que le client prenne l’initiative de lui-même pour entreprendre une consultation en hypnose, à savoir, qu’il soit d’accord.
Un hypnothérapeute certifié et reconnu peut vous aider à découvrir les bienfaits de l’hypnose thérapeutique sans peur du jugement.

hypnose-1

Histoire

On peut considérer comme une forme d’hypnose la transe chamanique, que les peintures rupestres illustrent et immortalisent comme celle de la grotte de Lascaux en France. La transe chamanique chez un malade est encore utilisée aujourd’hui à des fins de médications dans de nombreuses régions, comme par exemple en Amérique du Sud, en Afrique, en Mongolie ou encore Sibérie.

Le Britannique James Braid nomme cet état surprenant l’hypnose, inspiré de la mythologie grecque. Selon cette mythologie, il existerait dans le monde souterrain de l’Olympe un dieu bienveillant qui panse les plaies du cœur, du corps et de l’esprit pendant le sommeil : Il se nomme Hypnos.

Dès 1845 l’anesthésie hypnotique sera pratiquée, précédant l’apparition du premier anesthésique chimique : le protoxyde d’azote (ou gaz hilarant). C’est James Esdaille, chirurgien effectuant son service militaire à Calcutta, alors colonie de l’empire de la reine Victoria qui introduisit l’hypnose comme anesthésie dans le camp indien où il se trouvait. Il réalisera ainsi plus de 200 interventions chirurgicales en 7 ans. Pour n’en citer que quelques-unes : amputations de membres, tumeurs abdominales, calculs rénaux, mammectomies. Une notable amélioration était observable après l’introduction de l’hypnose comme anesthésie, alors qu’auparavant les patients opérés à vifs, mourraient de douleurs, d’hémorragies ou d’infections.

Jean-Martin Charcot (1825-1893) introduisit l’hypnose médicale en France et organisait des démonstrations d’hypnose durant ses séances publiques à l’Hôpital de la Salpêtrière. Sa méthode fut vivement critiquée comme il ne l’appliquait que sur des personnes hystériques. Ce qui contribua sans doute à marginaliser la technique de l’hypnose. Associé au médecin Ambroise Liébeault, le Neuropsychiatre réputé de l’époque Hippolyte Bernheim s’opposait alors au travail de Charcot, affirmant que l’hypnose était applicable à tous les patients à l’exception des hystériques. L’hypnose qu’il pratiquait alors était différente de celle de Charcot, en ne fondant l’hypnose que sur des suggestions verbales. Par la suite, Pierre Janet et Iman Pavlov développeront respectivement leurs idées de l’hypnose psychologique et de l’hypnose neurobiologique.

Puis en 1933 aux États-Unis, un ouvrage sur l’application clinique de l’hypnose comme traitement de la douleur est publié par le médecin Clark Leonard Hull, où il souligne également son efficacité en anesthésie. Un de ses élèves Milton Erikson introduit le concept de suggestions non directives et l’importance de la pratique de l’autohypnose.

soigner-par-hypnose

Application

Les consultations en hypnose peuvent vous aider dans plusieurs domaines de votre vie, en voici une liste non exhaustive :

Au niveau du corps

• Pour améliorer les performances sportives et le rétablissement après des évènements sportifs
• Pour se préparer à une opération, une chirurgie et au rétablissement qui s’ensuit
• Pour mieux gérer et contrôler la perte de poids
• Pour mieux gérer et contrôler la douleur
• Pour se préparer à l’accouchement

Au niveau de la tête et de l’esprit

• Pour un arrêt de fumer
• Pour se préparer à un entretien, à un examen
• Pour améliorer et mieux gérer la mémoire et la concentration, et donc les capacités d’apprentissage
• Pour se donner des outils avec l’enseignement de l’autohypnose
• Pour améliorer et mieux gérer le sommeil afin qu’il soit vraiment réparateur
• Pour mieux contrôler et gérer les phobies (araignées, etc.) ou les peurs (dentiste, avion, etc.)
• Pour se délester de la colère ou de sentiment néfaste et retrouver son calme intérieur
• Pour un meilleur recul sur les choses et les évènements, sans se laisser submerger
• Pour améliorer le bien-être général et la confiance en soi, aider à la gestion du stress, de l’anxiété, des crises de panique, de dépression

* Veuillez noter que je ne fais pas de psychothérapie et ne me prétends pas psychothérapeute. Pour toute consultation thérapeutique en psychothérapie ou pour toutes informations complémentaires en ce sens, veuillez-vous adresser à l’Ordre des Psychologues du Québec. Notez également que la pratique de l’hypnose thérapeutique ne remplace aucunement les méthodes préventives et les traitements médicaux reconnus.
** Contre-indication : Bipolarité, schizophrénie, profil psychotique.

ut porta. mattis quis vulputate, quis, ultricies felis dapibus tempus Nullam sit